La médiation en santé

Pour toute personne en situation de vulnérabilité, accéder à la santé peut être un parcours semé d’obstacles. La médiation en santé, en allant vers et en faisant avec les personnes, a pour but de proposer une interface entre patients et soignants et de lever les freins à une santé mieux vécue par tous.

Une interface au service de la santé

 

La médiation en santé a été reconnue par la Loi de modernisation du système de santé de 2016. Depuis 2017, le référentiel de la Haute Autorité de Santé définit la médiation comme un processus temporaire de « l’aller vers » et du « faire avec »” dont les objectifs sont de renforcer :

  • l’équité en santé, le recours à la prévention et aux soins, l’autonomie et la capacité d’agir des personnes dans la prise en charge de leur santé ;
  • et la prise en compte, par les acteurs de la santé, des spécificités, potentialités et facteurs de vulnérabilité du public.

En soutenant des projets qui prennent soin de l’humain dans la santé, nous avons pris conscience de l’importance de la médiation en santé parmi eux, qu’elle soit explicitement nommée ou non. Si la notion de médiation en santé est aujourd’hui reconnue par les autorités, nous avons fait le constat qu’elle était née des nombreuses initiatives de terrain portées par des structures associatives ou hospitalières et qu’elle vivait à travers elles. Ni concept théorique ni méthode figée, elle est dès lors une notion souple, une approche permettant de répondre à différentes problématiques avec différents leviers complémentaires.

Sur le terrain, la médiation en santé prend des formes variées car elle répond à des problématiques concrètes : précarité, barrière de la langue, difficultés administratives, handicap, vulnérabilité… Le médiateur, pivot de la démarche, peut être un professionnel formé ou un pair, parfois les deux à fois. Il établit une relation de confiance et de proximité avec le public visé, dans la compréhension de l’autre et de son identité. Concrètement, il va à la rencontre des personnes où qu’elles se trouvent : dans des villages isolés, dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, dans la rue, dans des lieux de sociabilisation, dans des permanences hospitalières…

Qu’il s’agisse de sensibiliser, prévenir, soigner, autonomiser, les ressorts à sa disposition peuvent être nombreux mais tous vont dans le sens de “l’aller-vers” et du “faire avec”. De façon indissociable, le travail de médiation passe aussi par la sensibilisation et/ou la formation des professionnels de santé aux spécificités des populations ciblées ainsi que par leur implication dans le processus de médiation.

Enfin, le rôle central des médiateurs en santé – au service à la fois des patients et des soignants – s’accompagne de la constitution d’équipes et/ou de collaborations pluridisciplinaires. Parce que donner accès à la santé aux plus vulnérables nécessite de mobiliser des compétences diverses au-delà du médical, qu’elles soient sociales, juridiques, administratives, psychologiques…

Les mots des acteurs de terrain

Les médecins font appel à nos médiatrices paires pour franchir les barrages culturels. Ce sont elles qui trouvent finalement la passerelle pour écarter les difficultés. La médiation en santé est forcément pluridisciplinaire. C’est un travail d’équipe.

Nadège Passereau

Déléguée Générale
ADSF - Agir pour le Développement de la Santé des Femmes
Le médiateur a un rôle de référent. C’est lui qui connaît la personne, son histoire, qui peut faire le lien avec un ensemble d’intervenants du champ de la santé mais aussi du social, pour leur faire comprendre les problématiques de nos bénéficiaires.

François Bregou

Directeur opérationnel en charge du pôle Précarité - Exclusion
Aux Captifs, la libération

Pour aller plus loin

Rétablir les liens de confiance avec le patient éloigné du soin : la médiation en santé du concept à la réalité terrain

Regarder le replay

Découvrez notre table ronde aux côtés d'ADSF, APF France Handicap, Aux Captifs, la libération et la Fondation ARHM pour aborder les différents aspects et enjeux de la médiation en santé.

À l’occasion du salon SANTEXPO 2021 , Mélanie Viatoux, Directrice de Centres Hospitaliers, Centre de Réadaptation, d'EHPAD et Administratrice de la Fondation nehs, a répondu à nos questions sur la place de la médiation en santé dans le milieu hospitalier.

Interview de Mélanie Viatoux

Découvrez son témoignage

Enquête “Comment favoriser l’accès à la santé pour le patient éloigné du soin ?”

Lire l'enquête

En octobre 2021, la Fondation nehs, le Groupe Profession Santé et le Festival de la Communication Santé ont interrogé les professionnels du monde de la santé. Découvrez les résultats de l'enquête.

Publié en 2017 par la Haute Autorité de Santé, le rapport "La médiation en santé pour les personnes éloignées des systèmes de prévention et de soins" est un référentiel de compétences, formation et bonnes pratiques de la médiation en santé.

Rapport de la HAS sur la médiation en santé

Lire le rapport